L’enceinte de Bourges – Rempart gallo romain (4e s.) et de Philippe auguste (12e s.).

Du 11 au 18 juillet 2016, le service Archéologie réalise une campagne de recherche dans le jardin de l’Archevêché de la Ville de Bourges, avec pour objectif de trouver les traces des fortifications gauloise, gallo romaine et médiévale dans cette partie de la ville.

voir L’article sur le site Bourges Plus

C’est l’occasion de rappeler en images ce que l’on pouvait trouver à cet endroit à la fin du moyen âge.

Tout d’abord un petit survol de Bourges fin du 15ème siècle. On peut voir nettement l’enceinte gallo romaine en forme d’ovale. La cathédrale, le palais ducal et la forteresse de la grosse tour sont construites sur ce rempart.

Bourges au 15ème siècle vue depuis l'Est.
Reconstituion en 3D de Bourges au 15ème siècle.Vue depuis l’Est.

En s’approchant de la cathédrale et de la porte Bourbonne, on devine l’actuel jardin de l’Archevêché, en lieu et place des douves au pied des remparts.

Jardin de l'archevêché

Dans le plan ci-dessous, les rues et bâtiments actuels (textes en blanc) et disparus (textes en leu). Le rempart entre la Grosse Tour et l’archevêché est encore visible aujourd’hui depuis les jardins. La partie entre l’archevêché et la porte Bourbonne (ou Bourbonnoux) a entièrement disparu sous les jardins.

Plan du Jardin de l'Echevêché

Le plan de Nicolas de Fer du début du XVIIIe s. est sans doute LA référence pour une idée précise des rues et fortifications à la fin du moyen-âge. Ce plan a bien été fait 2 siècles après la fin du moyen-âge, mais peu de transformations majeures ont été faites pendant cette période. Ce plan est étonnamment précis. On peut facilement le superposer au plan du Bourges d’aujourd’hui, et comprendre les changements des noms de rues ou la transformation totale de certains quartiers comme Avaricum.

On peut voir le rempart du jardin de l’archevéché en haiut à droite de la carte.

Plan de Bourges par Nicolas de Fer 1703
Plan de Bourges par Nicolas de Fer 1703