L’encyclopédie en ligne sur Bourges

Roland Narboux nous fait partager sa passion et ses connaissances sur l’histoire et sur le patrimoine de Bourges.

Un site à visiter absolument : http://www.encyclopedie-bourges.com/

Votre site officiel et préféré pour tout savoir sur Bourges, son patrimoine, son histoire, sa vie.

Entete du site Encyclopédie de Bourges par Roland Narboux
Entête du site Encyclopédie de Bourges par Roland Narboux

 

L’enceinte de Bourges – Rempart gallo romain (4e s.) et de Philippe auguste (12e s.).

Du 11 au 18 juillet 2016, le service Archéologie réalise une campagne de recherche dans le jardin de l’Archevêché de la Ville de Bourges, avec pour objectif de trouver les traces des fortifications gauloise, gallo romaine et médiévale dans cette partie de la ville.

voir L’article sur le site Bourges Plus

C’est l’occasion de rappeler en images ce que l’on pouvait trouver à cet endroit à la fin du moyen âge.

Tout d’abord un petit survol de Bourges fin du 15ème siècle. On peut voir nettement l’enceinte gallo romaine en forme d’ovale. La cathédrale, le palais ducal et la forteresse de la grosse tour sont construites sur ce rempart.

Bourges au 15ème siècle vue depuis l'Est.
Reconstituion en 3D de Bourges au 15ème siècle.Vue depuis l’Est.

En s’approchant de la cathédrale et de la porte Bourbonne, on devine l’actuel jardin de l’Archevêché, en lieu et place des douves au pied des remparts.

Jardin de l'archevêché

Dans le plan ci-dessous, les rues et bâtiments actuels (textes en blanc) et disparus (textes en leu). Le rempart entre la Grosse Tour et l’archevêché est encore visible aujourd’hui depuis les jardins. La partie entre l’archevêché et la porte Bourbonne (ou Bourbonnoux) a entièrement disparu sous les jardins.

Plan du Jardin de l'Echevêché

Le plan de Nicolas de Fer du début du XVIIIe s. est sans doute LA référence pour une idée précise des rues et fortifications à la fin du moyen-âge. Ce plan a bien été fait 2 siècles après la fin du moyen-âge, mais peu de transformations majeures ont été faites pendant cette période. Ce plan est étonnamment précis. On peut facilement le superposer au plan du Bourges d’aujourd’hui, et comprendre les changements des noms de rues ou la transformation totale de certains quartiers comme Avaricum.

On peut voir le rempart du jardin de l’archevéché en haiut à droite de la carte.

Plan de Bourges par Nicolas de Fer 1703
Plan de Bourges par Nicolas de Fer 1703

 

Que nous reste-t-il du XVème siècle ?

Le passage du temps, les grands incendies, les événements historiques et sans doute un certain désintérêt pour l’histoire du Berry  ont peu à peu fait disparaître la plupart des documents sur le XVème siècle, et le patrimoine architectural a lui aussi disparu en grande partie.

Le palais ducal, la sainte chapelle, les fortifications, les arènes… la liste des monuments disparus est longue.

Que nous reste-t’il aujourd’hui de l’ensemble palatial (palais et Sainte Chapelle) ?

Il nous reste quelques pierres

La partie nord du grand palais fût détruite lors d’un incendie le 31 juillet 1693 et jamais reconstruit. La Sainte Chapelle fût démolie entièrement en 1756, jusqu’aux fondations. Il n’en reste que quelques vitraux, réinstallés dans la crypte de la cathédrale, et des éléments du tombeau du duc de Berry.

Presse-papiers-29La partie sud du palais fût transformée en prison, puis servit comme bâtiment officiel au prix de nombreuses transformations.

Aujourd’hui, il nous reste la grande salle du duc de Berry et ses grandes cheminées monumentales. La partie supérieure du monument, quant à elle, n’existe plus et le haut toit à forte pente est remplacé par un toit bas.

Le palais ducal aujourd’hui

A la place de la partie détruite du palais et de la Sainte Chapelle, il y a maintenant des maisons de particuliers. Certaines de ces maisons ont le privilège d’avoir comme caves les anciennes caves du palais, qui existent toujours, mais ne sont plus accessibles par le public.

 

Il nous reste de nombreuses illustrations

Extrait d’une vue de Bourges
Vue de l’intérieur de la Sainte Chapelle , par un Anonyme. On peut voir les apôtres sur chaque colonne, le Jubé, et la statue de Notre Dame la blanche au fond.

Sainte Chapelle et Palais ducal

Probablement après la destruction de la toiture lors de l'incendie de 1693
Probablement après la destruction de la toiture lors de l’incendie de 1693
Postérieur à la destruction de la sainte chapelle.
Par un anonyme, Postérieur à la destruction de la sainte chapelle.

… et des textes

Sans aucun doute les éléments les plus précis et les plus dignes de foi de l’époque.  Mais malheureusement difficile à utiliser dans le cadre de reconstitutions 3D, avoir un inventaire du contenu de la Sainte Chapelle est intéressant, mais comment savoir à quoi ressemblait réellement le mobilier et les objets sur la base de ces énumérations.

Des études archéologiques

Les travaux des archéologues sont un véritable trésor pour des reconstitutions 3D. Pour Bourges, nous avons les travaux de Gaudinat

1375 Palais Ducal
Vue Nord Ouest du Palais Ducal.
Cadastre.
Cadastre.
Coupe de la grande salle du duc de Berry.
Coupe de la grande salle du duc de Berry. Aujourd’hui entièrement disparu.

 

Bourges en 3D, il y a 600 ans : bluffant !

L’occasion de découvrir un film 3D, pièce intégrante de l’exposition organisée dans la salle du Duc Jean, au conseil départemental du Cher.

Ce weekend, Bourges vit à l’heure médiévale avec les fêtes Jean de Berry (1340-1416). Reconstitutions d’époque, spectacles… L’occasion de découvrir un film 3D, pièce intégrante de l’exposition organisée dans la salle du Duc Jean, au conseil départemental du Cher.

Source : Bourges en 3D, il y a 650 ans : bluffant !

(En fait c’etait il y a 600 ans , soyons précis)

FR3 Centre Loire – Bourges en 3D au journal du 19/20

Ingrid à la manoeuvre avec0 la journaliste de FR3
Ingrid à la manoeuvre avec la journaliste de FR3 – GG

On a été un peu surpris d’être contactés pour le 19/20 ! Mais maintenant que le rendez vous est pris, il faut assurer.

C’est Ingrid qui s’y colle, et malgré un (léger) stress, elle se débrouille pas mal du tout. C’est pas facile de résumer en quelques phrases quatre mois de boulot. (DNR En tout cas, la prochaine fois, c’est toi qui t’y colle).

 

www.leberry.fr – A la Une – Bourges comme vous ne l’aviez jamais vue grâce à la 3D

Le Palais Ducal de Bourges en 3D

Survoler la ville de Bourges telle qu’elle était il y a six cents ans et pénétrer dans le palais ducal et la Sainte-Chapelle. Impensable hier, ce voyage est aujourd’hui possible grâce au travail de deux informaticiens.

Source : www.leberry.fr – A la Une – BOURGES (18000) – Bourges comme vous ne l’aviez jamais vue grâce à la 3D

Vues de Bourges au XVème siècle

Le grand siècle de Bourges en quelques vues.

Vue de Bourges - Cathédrale au XVeme s.
Vue de Bourges – Cathédrale au XVeme s. On peut remarquer la silhouette d’origine de la cathédrale avec ses deux tours identiques et sa haute flèche, cette silhouette devait être à l’époque aussi familière et remarquable que la tour de beurre l’est aujourd’hui au berruyers. Sur la gauche, la grosse de tour, massive avec ses 20m de diamètre et plus de 30 mètres de haut.
Le Palais Ducal de Bourges au XVeme s.
Le Palais Ducal de Bourges au XVeme s. Vu depuis l’ouest. C’est une des premières versions réalisées. Si vous êtes observateur, vous pourrez repérer les différences avec les versions exposées dans la salle du Duc Jean.
Bourges 1416 vu depuis la route de paris
Bourges 1416 vu depuis la route de paris. Sans doute pas la vue la plus intéressante, mais les berruyers pourront comparer avec la vue actuelle, depuis les hauteurs de la maison d’arrêt.
Crépuscule Berruyer en 1416
Crépuscule Berruyer en 1416. En ce temps là, avec des rues sans éclairage, les villes devaient être extrêmement inquiétantes . Sur la gauche: la grosse tour , et à droite : le palais de l’archevèché et la Cathédrale.

 

 

Secrets de réalisation – La boîte à Outils

Reconstituer un environnement complet en 3D demande de gros moyens techniques, pensez vous ?

Et bien, détrompez vous.

Nous n’avons utilisé que des outils gratuits ou grand public, avec c’est vrai une bonne dose de patience et beaucoup d’astuce.

Les ingrédients utilisés par Aroundyou, c’est:

L’énormissime freeware Blender pour la modélisation, et le rendu des images. Blender est un logiciel à tout faire du monde de la 3D. Sa communauté est extrêmement active dans le monde entier. Il est d’autant plus impressionnant qu’il est entièrement gratuit. Pour avoir un aperçu de la bête, visitez le site www.blender.org. ou encore regardez les films d’animation elephant dream, big bunny, sintel etc..

The Gimp, encore un freeware à la communauté tout aussi active, surtout utilisé pour la préparation des textures et une partie du travail graphique.

Pour la capture des images de référence pour les textures : un simple appareil photo reflex Nikon, des conditions météos particulières et quelques notions de base en photographie, pour obtenir l’exposition recherchée pour une utilisation 3D.

Ensuite, il faut être débrouillard, surtout avec nos ordinateurs grand public absolument pas adaptés à la 3d. Une bonne partie du challenge est de trouver le meilleur compromis entre qualité des restitutions et temps de traitement. Mais au final les ordis ont tournés en continu pendant des semaines, jour et nuit !

Ne pas oublier : Il faut aussi des proches très patients et complaisants …

 

Et si… le Palais Ducal n’avait pas brûlé.

En 1693, un incendie ravage le palais ducal et endommage sérieusement la charpente de la Sainte Chapelle.

Le toit de la Sainte Chapelle est reconstruit, mais beaucoup plus petit que le précédent, et la partie nord du Palais reste en ruine. L’ensemble reste fragile et exposé aux intempéries.

Un demi-siècle plus tard, un ouragan renverse les façades occidentales très exposées au vents dominants.

La décision est alors de déconstruire complètement la sainte chapelle et l’aile nord du palais.

Pour plus de détail sur la destruction de la sainte chapelle , ici

Presse-papiers-2

Aujourd’hui , il ne reste plus qu’une toute petite partie de l’ensemble ducal. C’est le grand bâtiment du Conseil Départemental du Cher, place Marcel Plaisant.

Le palais ducal aujourd'hui
Le palais ducal aujourd’hui. Seule subsiste l’extrémité sud, où se trouvaient les salles d’apparat. Ce bâtiment a aussi longtemps servi de prison.

Et si cela n’était pas arrivé …

Montage photo réalisé par Around You.

Le Conseil départemental vu depuis la tour de beurre
Le Conseil départemental aujourd’hui vu depuis la tour de beurre.
Et si... le Palais ducal était toujours debout. Vu du haut de la tour de beurre
Et si… le Palais ducal était toujours debout. Vu du haut de la tour de beurre